Architecture vivante de Refik Anadol : Batlló vendu au fonds 6529 pour 1,3 million de dollars

Living Architecture: Batlló de Refik Anadol a été vendu au 6529 Fund pour la modique somme de 1,3 million de dollars hier soir ! Le travail d’Anadol faisait partie de la vente aux enchères de la vente du soir du 21e siècle qui a eu lieu chez Christie’s à New York ce 10 mai. Il s’agit du tout premier site du patrimoine mondial de l’UNESCO vendu sous forme de jeton numérique lors d’une vente aux enchères.

L’architecture vivante de Refik Anadol : Batlló est une œuvre d’art NFT dynamique qui change en fonction de données en temps réel. Crédit : Christie’s

Le NFT de Refik Anadol vendu aux enchères chez Christie’s pour 1,3 million de dollars

« Living Architecture: Casa Batlló » est une sculpture de données NFT/AI dynamique qui représente le bâtiment emblématique de Gaudí. Le NFT réalisé par le réalisateur et artiste médiatique turco-américain change en temps réel en utilisant les données de la façade. De plus, D-LAB, un centre d’innovation numérique de Firmenich, a créé un parfum unique guidé par l’IA qui représente l’odeur de la maison.

En plus de l’œuvre d’art virtuelle, il y a aussi une réplique IRL du NFT exposée devant le siège social de Christie’s Rockefeller Plaza.

Le travail d’Anadol est le seul NFT dans la vente aux enchères chez Christie’s du 9 au 14 mai.

L’œuvre d’art est la seule NFT de la célèbre vente aux enchères « Christie’s Spring Marquee Week » qui s’est tenue du 9 au 14 mai aux côtés d’œuvres de Monet, Picasso, Warhol, Basquiat, Banksy et Van Gogh !

Selon Anadol, l’une des raisons pour lesquelles le projet est si significatif est son utilisation respectueuse des données historiques. De plus, il se combine avec les technologies futures comme AI Data, le métaverse, les NFT et la blockchain. L’œuvre d’art est une «imagination excitée où le passé et l’avenir peuvent vraiment se connecter».

Anadol reversera 10% des bénéfices à des associations caritatives espagnoles qui travaillent avec des adultes et des enfants neurodivers.

A lire également